Conduire en Islande

Les routes de gravier: Toutes les routes de montagnes et les routes de l´intérieur de l´Islande sont couvertes de gravier. Il en est de même pour de grands tronçons de la route circulaire nationale qui comprend aussi de longues sections goudronnées. Le revêtement et plus particulièrement les accotements de ces routes empierrées sont assez mal stabilisés, conduisez donc prudemment et ralentissez avant de croiser un véhicule.
Les routes étroites: Les routes de l´intérieur sont souvent très étroites et sinueuse et ne sont donc pas conçues pour la vitesse. Il en est de même pour les ponts qui ne laissent passer qu´une seule voiture à la fois. Il faut donc prévoir beaucoup de temps pour les trajets . Pour les renseignements sur la condition des routes, appelez-le 354-563 1500 répondeur automatique 24 h/ 24 au 800-6316 (en anglais du 1-6 au 31-8). La vitesse est limitée à 50km/h en agglomérations, 80 km/h sur les routes empierrées et 90 km/h sur les routes asphaltées.

 

Attention: les panneaux signalent les dangers, tels les virages dangereux, mais il n´y a généralement aucun panneau particulier pour indiquer de ralentir. Veuillez adapter votre vitesse aux conditions de conduite. Il est obligatoire de rouler en feux de croisement 24 h/24 et il est formellement interdit de circuler hors des routes ou des pistes balisées. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à l´avant comme à l´arrière. Selon la loi islandaise, il est formellement interdit de conduite après avoir consommé de l´alcool.

 

Assurance du véhicule: Une carte verte ou toute autre preuve d´assurance tierce collision est obligatoire pour tout automobiliste conduisant son propre véhicule excepté pour les ressortissants des pays suivants : Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, Iles Féroé, Finlande, France, Allemagne, Gibraltar, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Ile de Man, Italie, Liechtenstein Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Irlande du Nord, Norvège, Portugal, Saint-Marin, Slovaquie, Espagne, Suède, Suisse, Vatican. Les automobilistes ne possédant pas la carte verte ou son équivalent doivent souscrire une assurance tierce collision distincte à leur arrivée en Islande.

 

Stations service: dans l´agglomération de reykjavik, les stations services sont ouvertes du lundi au samedi de 7h30 à 20h00 et le dimanche de 9h00 à 20h00(d´octobre à mai de 10 h00 à 20 h 00). De nombreuses stations sont ouvertes jusqu´à 23h30. En province, où les stations services sont indépendantes, les heures d´ouverture peuvent varier selon les endroits, elles restent pour la plupart ouvertes tard le soir ( 22h ou même 23h30). A Reykjavik, de nombreuses stations ont des pompes automatiques fonctionnant après la fermeture. Elles acceptent les cartes de crédit et les billets de 1000 kr. Toutes stations acceptent les cartes de crédit. Des pompes automatiques fonctionnent aussi dans le reste du pays. En Islande il existe 3 niveaux d´octane : 92 sans plomb, 98 avec plomb et 95 sans plomb.

 

Ouverture des pistes de montagnes: La plupart des routes de montagne sont fermées jusqu´au début juillet et parfois même plus longtemps en raison de l´humidité et de la boue qui les rend impraticables. Lorsqu´elles sont ouvertes à la circulation, elles ne sont souvent praticables que pour les véhicules tout terrain (4x4). Il est fortement conseillé de voyager en convoi de deux ou plusieurs voitures. Avant de partir pour un voyage dans l´intérieur de l´Islande, il est nécessaire de rassembler le maximum de renseignements concernant l´état des routes auprès d´une agence de voyage, les syndicats d´initiative ou l´administration des Ponts et Chaussées au numéro suivant : +354-563-1500, répondeur automatique 24h/24 800-6316 (en anglais du 1/6 au 31/8). Les centres d´informations touristiques et les offices de tourisme islandais à l´étranger distribuent gratuitement une brochure intitulée « Mountains Roads/Routes de l´intérieur ». Munissez-vous toujours de cartes détaillées.

Il est assez aisé de se déplacer en Islande en été mais cela peut devenir difficile pendant les mois d´hiver. Les lignes aériennes restent le seul moyen de transport sûr en hiver lorsque le pays est bloqué par la neige et les glaces immobilisent une grande partie du trafic routier. Il n´y a pas de réseau ferroviaire et le système d´autoroute est inexistant. En revanche, un réseau d´autocars gérés par une organisation collective, Bifreiðastöð Íslands, (BSÍ) dessert le pays même dans les régions désertiques. De nombreux ferry-boats relient les ports et on trouve des agences de location de voitures dans la plupart des villes. L´Islande avec ses routes en pente raide, couvertes de gravier ainsi que ses intempéries n´est pas vraiment ce à quoi rêve un cycliste. Néanmoins un nombre croissant de touristes choisit ce mode de transport et on trouve des locations de cycle dans quasiment tous les centres urbains, les hôtels, les gîtes ruraux et les pensions. Les transports en commun et les taxis permettent de se déplacer dans les villes et même de faire des excursions.

Regardez cette vidéo: How to drive in Iceland

Informations de conduite islandaise: Autorité de transport Islandais

Safetravel.is

L'Administration de route islandaise http://www.vegagerdin.is/english